Quand on débute en kitesurf ou wingfoil et qu’on se retrouve sur la plage avec un groupe de riders ou sur la terrasse de MF Kite autour d’un café, on entend des expressions sur le vent ; fenêtre de vol, offshore, sideoff, nœuds ou thermique… Si tu veux comprendre les mystères du langage des riders, ce lexique est fait pour toi.

 

Petit lexique pour les nouveaux riders…

FENÊTRE DE VOL

Tu l’auras compris, le kitesurf c’est surtout une histoire de vent… Et le meilleur moyen de progresser c’est de le comprendre. Ce qui m’amène à te parler, dans ce lexique, de la fenêtre de vent.

La fenêtre de vent c’est l’espace dans lequel vole ton aile de kitesurf avec plus ou moins de puissance selon sa position. Tu vas vite comprendre lors de tes premiers bords que ton aile de kitesurf va constamment chercher à se positionner en bord de fenêtre… Plus le kite est proche du bord de cette fenêtre, plus tu perds de la puissance. À l’inverse, lorsque tu enchaines des mouvements en 8 en tirant sur ta barre, le kite entre dans ce qu’on appelle la zone de puissance.

 

LA DIRECTION DU VENT

Tu as quand même de la chance d’être tombé(e) sur MF Kite, école de kitesurf et wingfoil incroyable, basée sur le spot de l’Almanarre…

Ici, ça kite, peu importe la direction du vent ! Mais pour ton apprentissage, il faut que tu saches analyser ton spot pour savoir comment gonfler ton aile, décoller ton kite, naviguer et évidemment comprendre les risques ou les dangers de chaque direction. Et si tu veux te sentir bien à l’aise pour tes futures sessions en autonomie, je te conseille un petit coaching plage avec notre cher Didier !

 

VENT OFF SHORE

Le vent “Off shore”, littéralement “au large”, vient de la terre et souffle vers la mer, on peut aussi l’appeler vent de terre (tu peux te dire, pour t’en souvenir, que tu seras emporté(e) “au large”). Sur la plage de l’Almanarre, le vent “off shore” est le vent d’Est. Soit donc certain(e) de savoir remonter au vent suffisamment pour ne pas te retrouver face à un Corsica Ferry…

 

VENT ON SHORE

Le vent “On shore”, littéralement “sur le rivage” est un vent qui vient de la mer et qui souffle vers la terre, on peut aussi l’appeler vent de mer. Sur le spot de l’Almanarre, le vent “on shore” est le vent d’Ouest. Ici, la plage est petite et la route du sel la longe. Donc par vent d’Ouest, soit bien sûr de ton coup au décollage si tu ne veux pas faire un bisou à une twingo…

 

VENT SIDE

Le vent “side”, ou vent de travers, souffle parallèlement à la plage, il vient de droite ou de gauche. C’est la direction la plus sécurisée car les bords se tirent perpendiculairement à la plage et les riders ont toujours accès à un bord de sortie.

 

VENT SIDE OFF ET SIDE ON

Les vents Side off et Side on soufflent en diagonales par rapport à la plage. Ces directions de vent sont accessibles à tous les niveaux car, encore une fois, un bord de sortie est toujours accessible.

 

LA PUISSANCE DU VENT

En kitesurf et wingfoil, la puissance du vent est exprimée en nœud. 20 nœuds correspondent à un vent de 18 km/h. La taille de ton aile dépend de la force du vent. Plus l’aile est grande, plus elle génère de la puissance. On prendra donc un petit kite pour un vent fort, et un grand kite pour vent léger. La taille de l’aile, mesurée en m², est la surface de toile qui prend le vent.

Moins de 8 nœuds : Le vent n’est pas suffisant pour la pratique du kitesurf… Heureusement il y a toujours le wake (planche de kite, avec ou sans foil, tractée par le bateau) !

De 8 à 12 nœuds : Vent très léger, parfait pour les ailes à caissons ou au Foil. On peut quand même toujours naviguer avec de grandes surfaces de kite, supérieure à 12m². Et c’est dans de petites conditions qu’on devient expert en pilotage…

De 12 à 15 nœuds Petit vent sympa dans lequel les ailes moyennes (12m²) sont idéales.

De 15 à 25 nœuds : C’est le vent idéal. Attention de naviguer avec un kite adapté au vent et à son poids.

De 25 à 35 nœuds : Là ça commence à piquer… Vent bien fort ! Donc tu peux naviguer, bien sûr, mais avec un kite de très petite taille, toujours pareil, en fonction de ton poids et du vent.

Plus de 35 nœuds : Vent vraiment très fort pour la pratique du kitesurf ! Mais tout dépend de ton poids, de la direction du vent, de ce que tu as mangé le matin, etc… Appelle nous pour être sûr ! ;)

 

LE THERMIQUE

Cette fameuse thermique qui nous pose tous des problèmes.

D’où vient ce vent qui se lève les chaudes journées, pourquoi se lève-t-il, comment le prévoir, quelle est sa zone d’influence ?

Nous profitons de ce lexique pour vous l’expliquer. Le vent qu’on appelle thermique est créé par la différence de température et d’inertie entre la terre et la mer. La terre et la mer n’ont pas la même inertie thermique, résultat la mer est beaucoup plus lente à se refroidir et se réchauffer que la terre.

Le jour le soleil chauffe la terre qui devient rapidement plus chaude que la mer (vers le milieu de journée). L’air chaud (plus léger que l’air froid) monte et de l’air froid vient prendre sa place. Où se trouve la source d’air froid la plus proche : la mer. D’où un vent onshore dit « thermique » (de par sa cause thermique / écarts de température) qui vient de la mer vers la terre.

La nuit que se passe-t-il ? Il n’y a plus de soleil, tout le système terre-mer se refroidit, sauf que rappelons le la mer se refroidit plus lentement que la terre. Donc à partir du moment où la terre a déjà cédé toute sa chaleur, la mer a encore de l’air plus chaud au-dessus. Qui donc va monter. Et donc être remplacée par de l’air froid. Qui vient d’où ? de la terre ! Du coup la circulation d’air s’effectue de la terre vers la mer.

Jusqu’à ce que la terre et la mer soient à la même température (plus de vent donc) sous l’effet du soleil qui va réchauffer à nouveau tout ça. Cette phase d’équilibre ne dure pas longtemps puisque la terre se réchauffe plus vite ! donc on repart dans l’autre sens.

Sauf en cas d’évènement cyclonique, ce phénomène s’effectue cycliquement chaque jour : offshore le matin, onshore le soir. Bien entendu ce phénomène prendra place dans des conditions atmosphériques établies. Il est évident que par fort vent, les effets du vent thermique peuvent être annihilés ou noyés dans le vent global. On comprend donc que plus les journées sont chaudes, plus le thermique a de chances d’arriver.

Voilà, j’espère que tu as tout compris ! ;)

A bientôt sur l’eau !

Fenêtre de vol lexique kitesurf et wingfoil

LIENS EXTERNES

https://conseilsport.decathlon.fr/lexique-kitesurf

https://universkite.fr/dictionnaire-kitesurf-lexique-definition-glossaire-vocabulaire-kite/

Partager cette publication